Conseil

Assurance vie : l’ABC pour réussir votre examen médical

L’assureur confirme que le traitement de votre proposition d’assurance suit son cours et qu’une infirmière viendra vous rencontrer à domicile. Détendez-vous ! Gino Mastrocola, consultant et tarificateur indépendant, partage son expertise pour vous permettre de réussir l’examen médical préalable à l’acceptation d’un contrat d’assurance vie. Suivez le guide !

Dans ce conseil:

Posez vos questions

Préparez vos renseignements médicaux

Sept (7) jours avant l’examen

Trois (3) jours avant la date fatidique

La veille de l’examen

L’assureur confirme que le traitement de votre proposition d’assurance vie suit son cours et qu’une infirmière viendra vous rencontrer à domicile. Détendez-vous ! Gino Mastrocola, consultant et tarificateur indépendant, partage son expertise pour vous permettre de réussir l’examen médical préalable à l’acceptation d’un contrat d’assurance vie. Suivez le guide !

Plusieurs facteurs déterminent cependant les exigences médicales de base associées à un contrat d’assurance vie. « Le montant de la couverture, l’âge de l’assuré et le positionnement marketing de l’assureur en sont quelques exemples », enchaîne Gino Mastrocola. Sachez que plus les prévisions démontrent que vous serez en mesure d’assumer vos primes sur le long terme, moins sera le coût de la protection offerte. Marche à suivre en cinq étapes pour améliorer votre catégorie de risque et vos chances d’obtenir un taux d’assurance avantageux. 

1- Lors de la prise du rendez-vous : posez vos questions

Le secret de la réussite passe par une bonne préparation. Au moment de la prise du rendez-vous, n’hésitez pas à poser vos questions à l’infirmière. Devez-vous être à jeun ? Obtiendrez-vous une copie des résultats ? « Le courtier a d’ailleurs une responsabilité dans le dossier : il doit vous aider à préparer l’entrevue téléphonique ou le rendez-vous médical. N’hésitez pas à lui demander du coaching si vous en ressentez le besoin », suggère-t-il.

2- Prochaine étape : préparez vos renseignements médicaux

Ayez en mains une liste des médecins consultés dans les dernières années. Dénichez également leurs coordonnées complètes. Ensuite, rédigez des notes pour résumer la date et la teneur de votre plus récent rendez-vous. « La discussion portera essentiellement sur vos antécédents personnels, familiaux et médicaux », confirme notre invité. Ne soyez donc pas surpris : vous devrez répondre à plusieurs questions touchant vos habitudes de vie.

Une bonne pratique pourrait être, par exemple, de réfléchir au préalable aux réponses que vous devrez alors fournir.

  • Êtes-vous en bonne santé ?
  • Quels sont les médicaments et vitamines que vous consommez ?
  • À quoi ressemble votre consommation d’alcool, de cigarettes et de drogues ?

L’infirmière, à son arrivée et avant de prendre la mesure de votre taille, de votre poids et de votre tension artérielle, exigera une pièce d’identité pour prouver que vous êtes bien le demandeur du contrat d’assurance en question.

3- Sept (7) jours avant l’examen : maintenez un régime de vie sain

La prise de sang est l’un des éléments qui permet à l’assureur de jauger le risque que vous représentez. Impossible de camoufler quoi que ce soit au laboratoire ! Vous pouvez cependant mettre toutes les chances de votre côté pour que cette analyse s’avère concluante. Pour une durée de sept jours avant le rendez-vous, ayez une alimentation saine et équilibrée. Non, ce n’est pas le moment de vous offrir une poutine de luxe ni de piger allègrement dans les chocolats de Pâques de vos enfants ! Pour de meilleurs résultats, augmentez votre consommation d’eau : vous éliminerez ainsi certaines toxines de votre organisme.

4- Trois (3) jours avant la date fatidique : adoptez une diète plus sévère

Maintenant que vous avez déjà amélioré votre diète depuis quelques jours, l’heure est venue de faire un sacrifice additionnel. Cessez l’alcool pour une période de 72 heures. Et si votre pression sanguine est déjà dans le tapis, limitez la consommation de caféine (thé, café, chocolat et boissons énergisantes) pour l’occasion. « Une boisson de type Monster Energy consommée le matin même du prélèvement d’urine haussera notamment votre taux de glucose à des sommets inégalés. Une telle situation retarde évidemment l’analyse du dossier », dit-il.

5- La veille de l’examen : reposez-vous

Maintenant que vous vous êtes préparé de façon optimale, assurez-vous d’une bonne nuit de sommeil. Dans un autre ordre d’idées, limitez l’exercice physique la veille du rendez-vous. « Déneiger votre entrée de garage avant l’arrivée de l’infirmière aura une influence à la hausse sur votre tension artérielle », dit Gino Mastrocola. Donnez plutôt un coup de pelle après son départ… Et, le matin même, prenez vos médicaments d’ordonnance comme il se doit, mais reportez la prise de vos suppléments vitaminiques.

Et alors ? Vous y êtes allé d’un ultime effort, mais la tarification ou la réponse obtenue n’est pas celle que vous attendiez ? Sachez que d’autres assureurs pourraient voir les choses différemment. N’hésitez pas à recourir à votre comparateur de prédilection pour dénicher le produit convoité.